CONNEXION
BILLETS D'HUMEUR

COVID-19 : conséquences sur les marchés

6 avril 2020 
newsletter

La correction des marchés financiers en cours nous amène à vous donner notre point de vue quant à cette crise.

Premier constat

Cette correction est saine car il n’en a jamais été autrement par le passé. Il est naturel d’avoir des phases haussières suivies de phases baissières.

La grande différence depuis 2015 est l’amplitude de cette volatilité.

Il faut se souvenir que 2019, 2018, 2017 et 2016 ont toutes eu des corrections brutales (Brexit, Trump, pétrole, Italie…) suivies de hausses tout aussi fortes.

Ceci est dû en partie à deux facteurs

D’une part, la multiplication des produits dérivés et des algorithmes qui ne font que suivre la tendance à très court terme et intensifie considérablement chaque mouvement.

D’autre part, de telles situations sont amplifiées par les médias et les réseaux sociaux pour des raisons financières bien comprises par les acteurs du numérique, Google en tête.

Le commerce de la peur fait vendre, et pas seulement des masques !

Deuxième constat

Les fondamentaux économiques nous permettent de penser que l’on peut très vite revenir à un CAC 40 à 6100 points (vaccins, décru du Coronavirus) même si à ce stade, on ne peut spéculer quant à la fin de cette correction.

Il faut résonner en terme économique et non émotionnel. C’est là toute la difficulté.

On s’attend au pire et à ce que le pic soit atteint dans les prochaines semaines. D’un point de vue macro, la majeure partie de l’impact négatif sur le cycle mondial devrait se faire sentir au 1er trimestre 2020.

Les 2ème et 3ème trimestre devraient enregistrer un recouvrement presque complet des pertes du premier trimestre.

Ensuite, pour les économies développées, l’impact négatif sur le 1er trimestre sera contrebalancé par l’effet positif de la baisse des prix du matières premières. Dans l’ensemble, ce choc transitoire ne modifie pas les perspectives mondiales pour 2020, qui restent positives.

Le marché va très vite, très loin. Pour nous, ce sont plutôt de  bons points d’entrée.

Les experts et les prévisionnistes sont des arnaqueurs

Les experts et les prévisionnistes sont des arnaqueurs

On peut distinguer deux types d’experts : le type bénin, celui d’une arrogance allant de pair avec une certaine compétence, et le cas malin, cel…

Revenir aux Billets d'humeur
©2020 - TRYA. GESTION PRIVÉE - tous droits réservés by booge
crossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram