CONNEXION
PODCASTS
#18

Pensée dominante dans la finance

13/07

Bonjour Amandine. Alors tes valises sont prêtes ?

Bonjour JC. OUI !

Avant que tu navigues vers d’autres horizons, comme beaucoup d’entre nous d’ailleurs, on va clore ce premier semestre sur un sujet qui englobe finalement tous les podcasts que nous avons faits jusque-là. Qu’il soit lié à la finance comportementale, à la surrèglementation, le poids du marketing, tous ces sujets sont finalement liés à une forme de pensée dominante. Mea culpa. L’idée de départ était d’évoquer l’inflation et les prévisions de nos fameux experts aux costumes vides. Quand bien même ce sujet peut être polémique, il l’est quand même moins que ce que nous allons développer.

Tout à fait d’accord et JC, s’il y a un sujet qui te vient spontanément, car évoquer quasiment tous les jours dans notre profession, quel est-il ?

Clairement les fonds ISR et la green économie.

Oui, c’est tout à fait ça, on nous abreuve au quotidien, quel que soit le format selon la célèbre technique du marteau et du clou, et à y regarder de plus près, ce n’est pas un hasard. Au départ, il y a une volonté manifeste du politique, suite aux accords de Paris de développer coute que coute toute l’économie liée à l’écologie et l’impact environnemental de notre société. Or, le nerf de la guerre reste évidemment les coûts de cette transition. Faire appel aux fonds privés passe nécessairement par l’investissement des institutions financières, banques, assureurs et sociétés de gestion. Les idées ne s’imposent pas par hasard, elles sont le fruit de jeu d’influence et de pouvoir qui s’exercent au sommet de l’État pour servir des intérêts d’ordre idéologiques (source Julien Pillot, enseignant-chercheur en économie, The conversation 16/01/2017).

Et c’est comme ça qu’en 2019, nous recevions un confrère et moi-même une dizaine de sociétés de gestion dont toutes ne mettaient en avant que leurs fonds labellisés ISR. C’est devenu à ce point évident que même les plus mauvais fonds en règle générale vendus par l’industrie bancaire se labellisent d’un coup ISR car la thématique est plus vendeuse.

Et une fois que le marketing s’est approprié le sujet, quelle que soit la qualité du fonds la demande devient si forte que même les plus médiocres collectent. Et pourquoi ? Car exercer un pouvoir, c’est infléchir un rapport de forces à son avantage jusqu’à faire ployer les irréductibles tenant d’une pensée alternative.

D’ailleurs, le terme même de fonds ISR est sujet à caution, un de nos confrères, Stéphane Perrin s’était livré à l’analyse de deux fonds conformes aux accords de Paris sur le climat qui à y regarder de plus près sont composés principalement de titre Apple, Alphabet, Home dépôt, Facebook, Tesla et Amazon.

Ah oui, pas sûr que le bilan Carbonne et le socialement responsable soient bons !

Tu l’as dit. Entre les politiques d’obsolescence programmés des uns, la violation des données personnelles des autres, sans parler des abus de position dominante, on est servis. Je cite mot pour mot l’auteur de cet article.

Attends on parle des fonds ISR mais ça n’est pas le seul sujet qui image cette pensée dominante.

Attends Amandine, c’est quand même frustrant qu’un assureur dont je tairai le nom par charité insiste sur l’exigence de sélection de la qualité de leurs fonds ISR et que dans le même temps, il nous demande d’imprimer 12 pages pour un changement d’adresse du client. Rapporter à l’échelle nationale, ça doit faire quelques hectares de forêts en moins.

En synthèse, le monde actuel n’incite guère à penser par soi-même. C’est vrai dans notre quotidien comme dans celui de la finance. Y compris pour les intermédiaires. Penser au-delà de la vision globale, s’écarter de cette ligne tracée peut permettre d’avoir une pensée plus complète, critique du sujet.

Bon JC, pause pendant deux mois sur les podcasts. Et on se retrouve à la rentrée pour les sujets qui fâchent. D’ici là, on souhaite à toutes et à tous, de bonnes vacances si possible ensoleillées !

Oui Amandine, et ben moi aussi j’en suis pour les vacances et un cerveau au repos. À bientôt !

Prochain Podcast : (en cours)

Tous les podcasts
©2021 - TRYA. GESTION PRIVÉE - tous droits réservés by booge
crossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram